5 conseils pour aborder sereinement la rentrée

5 conseils pour aborder sereinement la rentrée

Avec la rentrée, notre état d’esprit varie entre motivation et découragement. Septembre étant un second janvier (comme je le notais dans l’Editor’s Letter), se mêlent dans un léger chaos, bonnes résolutions (mieux manger, refaire du sport, dormir plus, être plus efficace…) et envie de tout plaquer.

Si cette seconde option vous est possible, foncez sans hésiter ! Le cas échéant, au lieu de subir les mois à venir et d’enchainer avec une bonne déprime hivernale, voici 5 conseils, sûrement évidents, pour se faire du bien et aborder au mieux cette rentrée 2017.

  • LAISSEZ VOTRE TRAVAIL AU BUREAU

Premier conseil et pas des moindres puisqu’il est certainement le plus compliqué à mettre en pratique. En tant qu’entrepreneur, ayant un bureau… dans mon domicile, je peux vous dire que mettre en application ce point équivaut presque à gravir l’Everest sans entrainement, mains et pieds nus (au moins). Vie professionnelle et vie privée ne sont absolument pas cloisonnées, les dossiers me sont visibles en un clin d’oeil, les appels / mails m’interrompent régulièrement. Autrement dit, il n’est pas rare de me voir répondre ou reprendre un article à 22h passées.

En cette rentrée -bien que cela démarre « mal »-, l’objectif est donc de me conditionner à séparer boulot / vie perso, à faire réellement le vide et à profiter pleinement de l’instant lorsque ma journée est terminée. Si vous travaillez en extérieur, même principe. Ne consultez plus vos mails pro une fois chez vous, n’achevez pas votre planning ou une tâche dans votre intérieur, laissez cela en suspend, cela peut bien attendre le lendemain. Pour mieux tenir tout au long de l’année, être plus efficace, plus disponible dans chaque moment de votre journée, pour laisser votre esprit « respirer », ce point est presque vital.

Ayant trop souvent était proche de « la limite », croyez-moi sur parole.

  • FIXEZ-VOUS DES OBJECTIFS REALISABLES

Envoyer 200 mails, rédiger 30 articles, rappeler 40 personnes… Non, ce n’est pas réalisable dans une journée pour tout humain normalement constitué. Chaque matin, établissez une liste d’objectifs pour la journée et rayez-les au fur et à mesure. Le but n’est pas de réaliser un record mais simplement de travailler logiquement et de terminer sa journée de façon satisfaisante.

Pour ma part, je travaille avec Wunderlist qui me permet de constituer différentes listes, de noter l’ensemble des tâches, de même les partager avec ma collaboratrice (histoire de faire un point rapidement, sans avoir 300 échanges de mails). Grâce à ça, j’ai une vision d’ensemble sur la semaine, le mois, et je peux répartir chaque jour ce que je compte faire.

Bonus : le fait de pouvoir « Checker » lorsque la tâche est achevée et avoir la satisfaction de la voir disparaitre (jouissif).

  • PENSEZ POSITIF

C’est loin d’être simple, je vous le concède. Certains jours, tout s’enchaine, tout fonctionne mal, bref, tout va de travers. Et pourtant, c’est un cercle vicieux. Plus vous vous dites « Cette journée est vraiment pourrie (pour ne pas dire merdique) » et plus la journée va effectivement l’être. Comment ? Votre vision étant calquée sur un repère négatif, vous allez forcément tout percevoir sous un angle qui vous donnera raison. On ne répond pas à votre mail ? Le petit hurle toute la journée ? (Ca sent le vécu ?) L’inspiration ne vient pas ? Un dossier tombe au dernier moment ? Bref, la catastrophe.

Essayez tant bien que mal de prendre du recul par rapport à cet / ces évènement(s). Si cela ne fonctionne pas, faites une pause, optez pour quelque chose qui vous fait plaisir / du bien et faites-le. Pour ma part, quand rien ne va (et que le petit ne dort pas !), je mets la musique à fond, je me défoule un bon coup et cela suffit en général à me rendre la bonne humeur perdue.

C’est un vrai travail sur soi, ce n’est pas toujours valable mais, globalement, le positif revenu attirera à nouveau le positif.

  • LANCEZ VOUS DANS UNE NOUVELLE ACTIVITE

Avec la rentrée, on a tous tendance à se laisser de nouveau submerger par le travail (voir conseil 1 !) et à s’oublier. Si, comme moi, vous combinez une journée pro et une journée de maman, vous finissez exténuée avec une seule envie : végéter devant la télévision. Certes, certains soirs, c’est nécessaire de ne rien faire et cela fait beaucoup de bien. Cependant, pour ne pas vivre uniquement pour bosser (et élever un bout de chou), se lancer dans une activité plaisante et/ou en reprendre une abandonnée, est extrêmement salvateur.

Qu’importe l’activité, le tout est qu’elle vous fasse du bien. Beaucoup de bien.

Grande lectrice, depuis des années j’ai pourtant progressivement vu baisser mon nombre de lectures mensuelles jusqu’à les voir disparaitre totalement avec l’arrivée de mon fils. Depuis la rentrée, je m’octroie chaque jour au moins une heure en tête à tête avec un livre. Outre le fait de me libérer complètement l’esprit, cela me permet de me ressourcer, de retrouver de l’énergie et de reprendre le fil de ma journée de façon bien plus posée.

  • PENSEZ / POSEZ VOS VACANCES

On les quitte et on y songe déjà de nouveau… car ça fait un bien fou ! Se projeter vers sa prochaine destination, penser aux milles choses à voir et faire lors d’un voyage, ou imaginer tout simplement ne rien faire, les vacances sont une bouffée d’oxygène. L’occasion de prendre une journée se présente ? Faites-le. Vous ressentez la nécessité de couper et il vous reste des jours à poser ? Posez-les.

En étant son propre patron, on pourrait croire que cela est bien plus simple de partir régulièrement. Détrompez-vous. La machine ne tournant pas seule, j’ai passé presque 3 ans à travailler sans discontinuer (je ne me suis même pas arrêtée pour mon « congé maternité » tant cela était impossible vu mes contrats en cours). En guise de bonne résolution, je compte m’octroyer une semaine de déconnexion totale tous les deux mois. Sept petits jours de break, pour recharger les batteries et aborder mon travail autrement à mon « retour ».


Ces conseils vous paraitront peut être simples, logiques, banales.
C’est vrai, ils le sont.

Néanmoins, il m’aura fallu les lire pour prendre pleinement conscience de leur évidence et les mettre enfin en pratique. Ce n’est pas toujours facile de m’y tenir (preuve est cette rentrée sur les chapeaux de roue !), mais cela vaut au moins la peine d’essayer.

Qu’en pensez-vous ?
Avez-vous également des « techniques » pour aborder la rentrée de façon plus agréable ?

Passez un excellent week-end !

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *