Bienvenue en 2018 !

Belle année ! Belle et douce et heureuse et festive et plaisante année !

Ce mois de janvier n’étant pas encore achevé, il me demeure possible de vous glisser ces quelques mots en guise d’ouverture d’article. Que le meilleur vous arrive durant ces 11 prochains mois et vous apportent toutes satisfactions possibles.

Qu’en est-il de vos résolutions du 1er ? En avez-vous pris ?
Moi non. Pas vraiment. Enfin pas exactement.

Je n’ai pas attendu que débute janvier pour noter quelques résolutions, 2017 a été une année très chargée, éreintante -aussi bien physiquement que psychologiquement- et la transition s’est progressivement faite.

Il y a quasiment un mois, je vous laissais sur un post au titre ambigu « Explications et continuité » qui pouvait laisser présager la fin de “About a Girl“. Je vous avouerai y avoir songé plus d’une fois.

Hier encore, après maints rebondissements et déplaisantes surprises, je disais à Sandrine (qui travaille avec moi ici) :
« Note le : C’est la dernière fois que je change de version et que je me casse autant le *bip* pour le blog  ! »

Réponse de l’intéressée :
« Si tu me dis un jour que tu vas reprendre le thème : je t’engueule ! »

Ceci n’est pas une longue introduction pour vous faire remarquer que cette nouvelle version pour « About a Girl » (vous plait-elle ?), en revanche, elle souligne à la perfection mon état d’esprit après une longue journée de labeur.

“About a Girl” entre dans sa neuvième année d’existence. Neuf ans (en juillet) ! En y songeant, cet âge me donne le tournis.

Après un bilan -que je vous ai épargné, je trouve cela ridicule de le faire publiquement, si ce n’est pour étaler ses « succès »- (remarquez-vous : personne n’étale jamais ses infortunes annuelles et pourtant elles seraient ô combien déculpabilisantes !) et une introspection en dents de scie, 2018 repart sur un travail entamé l’an dernier : faire évoluer la ligne éditoriale.

Pour ne pas m’ennuyer, pour ne pas vous ennuyer. Pour ne pas tomber dans le piège du blog mode à visée uniquement consumériste. Je ne sais pas comment vous percevez les choses de votre côté, mais -à titre d’exemple- les centaines de posts « Soldes » semblaient souvent crier, entre les lignes, évidemment :
« Regardez tout ce travail que j’ai fait pour que vous puissiez dépenser ! Encore et encore ! Allez, claquez vos PEL, même si c’est de très mauvaise qualité, même si ça se démode dans 3 semaines, même (surtout) si vous n’en avez pas besoin ! Pourquoi ? Parce que les liens sont affiliés pardi ! ».

Attention, des liens affiliés il y en a aussi sur « About a Girl » mais entre les distiller sous une tenue, dans un descriptif (en proposant la même tenue et/ou des pièces similaires) et pondre une cinquantaine d’articles dans le simple but de vous faire acheter, c’est un fossé que je n’ai pas envie de franchir.

En guise de « résolution », au vu de ma vie personnelle et professionnelle, il me parait pertinent de suivre un simple principe : prendre la parole moins souvent mais pour ce qui compte réellement, ce que je désire partager, mettre en lumière, souligner, présenter. Ouvrir plus régulièrement la ligne édito au Lifestyle (comme vous le souhaitez). A l’entreprenariat également.

Ne pas gaspiller votre temps (et le mien) et glisser sur un terrain où je ne me reconnais pas. Les raisons qui vous poussent à me lire depuis une semaine, un mois, un an, ou des années, se rattachent certainement à cette différenciation, sous-jacente par moment, mais présente depuis les débuts.

Si « About a Girl » s’est inscrit dans la lignée blog mode (magie de l’étiquette), je l’ai finalement jamais -ou rarement- perçu comme tel, mettant un point d’honneur à vous apporter autre chose, une histoire (pas toujours intéressante soit), un point de vue, une réflexion et non simplement un texte d’accompagnement (quand texte il y a) pour vous « vendre » ma tenue et/ou un produit.

Ces dernières années, j’ai eu tendance (ainsi que le blog) à vouloir me fondre dans un moule, à glisser dans un personnage qui était conforme à ce qu’on attend d’une blogueuse mode (par « on » j’entends : annonceur, marque, lectorat de masse), sans jamais y parvenir réellement.

Le syndrome du « cul entre deux chaises ».

Et puis doucement, j’ai commencé à comprendre. La maternité a été un étonnant détonateur, elle a fait éclater cette bulle dans laquelle je m’enfermais. Sans prendre de gants.

Grâce à ces mois de doutes, de conflits, de difficultés, de douleurs, j’ai compris que je faisais fausse route.

J’ai compris que quelque chose clochait, ne me correspondait pas. Que les blocages devenaient de plus en plus fréquents car je ne me retrouvais pas dans cet univers, que je n’arrivais pas à m’y exprimer.

J’ai compris qu’il fallait peut être ralentir le rythme, cesser d’être dans la « performance » et privilégier la qualité, la rareté quand tout n’est que sur-consommation.

J’ai compris que je n’entrais définitivement pas dans le moule « blogueuse mode », que je n’étais pas prête à « tout », à me vendre, à me dénaturer (à me dénuder !), que j’avais des choses à dire, à écrire, à raconter qui n’étaient pas « conformes ».

J’ai compris aussi que le silence était parfois plus pertinent que l’avalanche de mots et d’images. Créer des silences pour ne pas gaspiller l’intérêt de la prise de parole.

Bref.

C’est un début. C’est déjà pas mal non ?

Etre en symbiose, en accord parfait, c’est tout le mal que je nous souhaite pour 2018 !
Je vous embrasse et vous dit à très vite.

—–

P.S : pour ne pas « se manquer », une newsletter vient d’être créée. Promis, on ne vous inondera pas d’e-mails, elle vous permettra juste de recevoir l’actualité et les derniers posts lorsqu’il y en aura. Le formulaire est sur la page d’accueil, sous les premiers articles.


Créatrice du blog mode tendance et beauté "About-a-Girl.com". Journaliste et community manager freelance.

  1. Angelilie

    31 janvier

    Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant et bien construit. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
RETROUVEZ ABOUT A GIRL SUR INSTAGRAM