READING

Editor’s Letter #7 – Trois

Editor’s Letter #7 – Trois

Cher Septembre,

Cette rentrée résonne bien différemment cette année. Je t’ai envisagé dès le départ comme le moment révélateur d’un changement qui s’opère depuis des mois à présent. Sept pour être exacte. Nous y voila et je ne peux (et ne veux) tergiverser plus longtemps d’autant que l’évidence s’impose d’elle-même depuis quelques semaines.

Septembre, il n’est pas toujours évident de trouver les mots. Les mots justes, les mots qui dévoilent sans trop en dire, qui créent cet accord parfait entre retenue et partage, pudeur et émotion. Tu connais ma manière de fonctionner, tu connais mes limites et réticences, tu imagines bien volontiers que je tourne et retourne dans mon esprit ce texte sans arriver précisément à le formuler. Rien de tel qu’une Editor’s Letter pour parler en toute sincérité.

Septembre, celle qui prend le clavier aujourd’hui, c’est une version en mue. Je ne suis plus tout à fait la même depuis des mois. Pas vraiment une autre -pas encore- mais bien loin de celle que tu avais croisé l’an dernier.

C’est étrange de voir comment certains évènements de la vie peuvent nous transformer.

Profondément.

Sept mois se sont écoulés à une vitesse impressionnante. Sept mois qui m’ont -déjà- permis de réaliser un réel travail sur moi-même. Sept mois qui ont vu naitre cette “nouvelle” version dont je m’étonne chaque jour un peu plus. Un épanouissement complet, concret. Une “révélation” et un “aboutissement”.

Nous ne percevons pas toutes les choses de la même façon à ce sujet, cela semblera même naïf (voire rétrograde) pour certaines que j’emploie de tels termes et, pourtant, je ne pourrais être plus explicite face aux émotions qui me traversent. Ce n’est pas une “réalisation”, ni une “finalité”, mais une réelle concrétisation d’un désir que je ne pensais pas si profondément ancré.

Septembre, je ne me suis jamais sentie aussi sereine et en accord avec moi-même. C’est… fascinant. Fascinant oui, d’observer les évènements sous un angle différent, se distancier de ce qui est négatif, se séparer du superflu, faire la part des choses entre l’important et le futile… en d’autres termes, recentrer ses priorités. Se sentir aimée, (très) entourée, choyée et vivre cette expérience pleinement le plus positivement possible.

Un bouleversement autant intérieur que physique, cela me parait être la formule la plus exacte pour le décrire (et sans doute la plus usitée, à juste titre).

Septembre, je le confesse et je te l’accorde, j’ai eu beaucoup de chance. Chance de voir exaucer rapidement un tel souhait, chance de vivre ce moment à l’instant souhaité, chance de passer sept mois en totale harmonie (= pas malade) dans une espèce de félicité constante. Je concluais l’Editor’s Letter de février en espérant que se réaliser mes attentes de trentenaire, je ne pouvais espérer mieux comme réponse à cette lettre.

Sept mois, Septembre. D’ici quelques semaines, une page qui se tourne et une nouvelle vie qui commence.

Plus tout à fait la même. Mieux.
A trois.

(P.S : Merci à toutes celles qui l’avaient deviné mi-août et m’ont écrit de merveilleux messages. Cela m’a énormément touché ! Vous êtes vraiment adorables ! Rien ne change pour le reste, le contenu de About a Girl reste Mode & Beauté et sans apparition de petite bouille !)


Créatrice du blog mode tendance et beauté "About-a-Girl.com". Journaliste et community manager freelance.

  1. Céline

    2 septembre

    Quelle jolie letter !
    Tu sais quoi? Tes mots m’ont émus et me rassurent. J’ai 32 ans, suis mariée depuis bientôt 2 ans et chéri aimerait bien un mini-lui. Plus que moi à ce sujet. Mon horloge biologique n’a pas l’air de vouloir sonner, elle n’est finalement peut-être pas faite pour sonner tout simplement. Peur du changement, peur de mon corps, peur de ne pas avoir d’instinct maternel, appréhension d’une nouvelle vie, ces éventuels problèmes en tout genre (santé comme financiers etc). Peur de le regretter si je me lance sans avoir vraiment l’envie. J’aime ma vie actuelle et j’ai du mal à me projeter dans un avenir proche. Que je suis compliquée ! Haha c’est moi qui raconte ma vie là !
    Je te souhaite déjà beaucoup de bonheur <3

    • simonemode

      5 septembre

      Hello Céline en lisant ton commentaire j’ai été choqué car j’aurai pu écrire exactement la même chose… J’ai 32 ans avec mon chéri depuis 14 ans … et pourtant je ne t’explique pas j’ai les mêmes pensées que toi :) tu me rassures :)
      bise

      • céline

        7 septembre

        Oh bah tu me rassures aussi !! C’est peut-être qu’on se prend trop la tête… Qu’à réfléchir à plein (trop) de choses, ça fait de nous des futures bonnes mamans. (ça me fait bizarre d’écrire ça même..)
        Merci pour ta confidence ;)

        • Jessica

          7 septembre

          Merci beaucoup Céline pour ton mot et tes voeux <3

          Tu n'es pas compliquée, au contraire, je te trouve très juste dans ce que tu dis ! Ces questions que tu te poses sont non seulement légitimes mais prouvent que tu ne te lances pas pour faire "comme tout le monde", "parce que c'est l'âge", et autres très mauvaises raisons. Ces questions sont entrain de créer le chemin qui t'amènera à la réponse qui te convient dans un futur plus ou moins proche. Quoi qu'on dise, rien ne presse et mieux vaut une bonne réflexion préalable quitte à "perdre" du temps (on se comprends) que de faire et regretter ou ne pas assumer.

          Tes peurs sont aussi justifiées. Ce n'est pas rien, c'est une décision qui entraine et modifie non seulement notre vie entière mais également notre corps à échelle plus ou moins importante. Mon horloge biologique n'a pas sonné non plus, ce n'était pas une obsession, un rêve ou un besoin maladif de "là maintenant tout de suite", juste une pensée qui s'est faufilée parce que je sais que je suis avec la bonne personne et uniquement à "cause" de cela. Le reste, le fameux "instinct maternel" qu'on nous vante tant, je t'avoue qu'il s'est développé instantanément en revanche une fois que j'ai appris la nouvelle. Tout est tellement variable d'une personne à une autre. La nouvelle vie se construit et s'organise au fur et à mesure, le financier n'est jamais idéal idéal, ça aussi ça se construit, ça se démêle progressivement... Quand au changement et notamment de ton corps, c'est un peu "la surprise"... Je sais que si je vis aussi bien cette période ce n'est pas anodin, c'est du à la "chance" de ne pas avoir connu un seul désagrément physique (les fameux maux) mais également à un changement de corps "bien fait" (car kilos "bien répartis" et surtout pris au niveau du ventre) qui font que mon nouveau moi ne m'est pas si différent que l'ancien. Reste à voir comment se vivra l'après... ! C'est un peu la loterie... J'aimais aussi ma vie actuelle, néanmoins quand je pense à la nouvelle j'en suis encore plus heureuse.

          Laisse-toi du temps, essaie de te détendre sur ces aspects que tu ne peux de toute façon pas contrôler (les changements de corps en particulier même en faisant attention à ce que tu manges pendant cette période), tout ceci amènera à te rendre réellement prête :)

      • Jessica

        7 septembre

        Tout vient à point… Ne te stresse pas autant sur le sujet ma belle <3

        • céline

          8 septembre

          Merci, ta réponse me touche beaucoup. Et merci d’avoir pris le temps d’écrire tout ça et de me décrire ton ressenti. Ca me réconforte. Je vais réfléchir à ce que tu m’as écris en tout cas. Tu es vraiment adorable!
          Et je suis ravie qu’actuellement tout se passe bien pour toi.
          Bises

  2. sunsiare

    2 septembre

    Quel joli texte et je ne peux imaginer que d’autres transformations dans les semaines et mois à venir, c’est rempli d’émotion tout ça, je t’embrasse et te souhaite beaucoup de belles choses présentes et à venir

    • Jessica

      7 septembre

      Merci, merci, merci Virginie <3
      Vous allez effectivement encore me voir évoluer (surtout physiquement ;)) je ne suis pas certaine d'arriver à aborder une autre fois ce sujet aussi intime mais il en sera certainement question par bribes ici et là. C'est une révolution d'amour.
      Je t'embrasse et merci encore pour ta présence par ici aussi régulièrement.

  3. Vannina

    2 septembre

    Que c’est joliment écrit ,j’en ai eu les larmes aux yeux,que d’émotions je te souhaite une merveilleuse vie de famille .c’est vrai que ça te change à tout jamais un bébé moi ça m’a émerveillée d’avoir ma fille que je trouvais si parfaite,je me souviens qu’à la maternité je passais mes journées à la contempler ,je n’avais plus besoin de rien d’autre,c’est loin tout ça mais ton post m’a fait revivre toutes ces émotions.

    • Jessica

      7 septembre

      Merci Vannina pour ton commentaire qui me va droit au coeur <3
      Il me tarde de découvrir ce petit bout et de passer également des heures à le contempler et le découvrir !

  4. Sandra

    3 septembre

    Cette lettre est magnifique, c’est très émouvant. C’est très agréable de lire un tel bonheur, ça fait un bien fou. J’espère que mon tour viendra bientôt, pour mes 30 ans, ce serai un merveilleux cadeau ! Très belle journée, S.

    • Jessica

      7 septembre

      Merci mille fois Sandra <3
      Je te souhaite également de vivre cette jolie aventure et de connaitre ce bonheur pour tes 30 ans !
      Penses-y en soufflant tes bougies, ça a fonctionné pour ma part ;-)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM
RETROUVEZ ABOUT A GIRL SUR INSTAGRAM