Editor’s Letter #8 – Octobre tiendra sa revanche

Ah ! Octobre !

Après ton ami septembre le pénible, j’espère que tu seras plus agréable à vivre. Avec toi démarre la série de mois que j’apprécie particulièrement, chacun amenant avec lui des réjouissances automnales (puis hivernales) dont je ne me lasse absolument pas année après année.

Toi par exemple, tu rimes avec châtaignes et premières soirées éclairées par la lueur des bougies. Tu signes le retour des « Tea Chaï Latte » que j’abandonne chaque été, des chocolats chauds épicés en fin de journée, des plaids dans lesquels je m’enroule le week-end ou en soirée lorsque j’attrape un livre ou m’installe devant un film. Tout ceci est tellement cliché, je le sais bien Octobre et pourtant rien de superficiel, rien de surfait avec ces instants.

Cette année est un peu différente puisque nous sommes deux (en un) à apprécier tes vertus et ton invitation au repos et à la détente. Huit mois de vie commune qui ne me lassent pas. Je n’ai pas « hâte de voir la fin » comme on me le demande constamment. Non, merci, tout va bien malgré la fatigue, le programme professionnel encore bien trop chargé et les petites choses qui doivent encore être réglées. Je savoure ces instants, les -presque- derniers dans cette parenthèse de vie qu’est 2016 avant d’en explorer une toute nouvelle.

Octobre, la perspective de voir les feuilles dorées et rougeoyantes joncher le sol me réjouit. Sentir cet air frais frapper mes joues tôt le matin lorsque je m’éveille aussi. Je connais tes parfums, je chérie ces moments de pluie qui viendront, toujours au mauvais moment, changer l’atmosphère de ces ruelles que j’emprunte au quotidien. En attendant je tire un peu plus les rideaux, je guette les nuages et apprécie lorsque le gris s’installe.

Octobre tu es le début du mystère (doublement cette fois-ci !), de ces paysages qu’on observe sous un autre angle, des histoires que l’on s’invente en se promenant par les forêts ce dont je ne peux absolument pas me passer. Fille d’hiver, je porte un fils d’automne qui, je l’espère, te savoura autant que je le fais.

C’est le retour à l’intérieur, ce sont ces week-end où l’on s’enferme par plaisir et non par contrainte que tu entraines Octobre. Ca tombe bien, c’est ce qui m’est préconisé cette année. Alors je ralentis, doucement (trop doucement je le sais bien), je me pose pour profiter de ces moments où plus rien n’existe hormis toi, nous, et cette bulle tout autour que je façonne chaque jour. Déconnexion plus soutenue face à une suractivité dans laquelle je ne me retrouve pas toujours, de mondes qui me paraissent bien étranges et bien complexes. Un retour à une simplicité qui permet de respirer.

Octobre tu vas passer très vite, je le sais. L’échéance qui pointe le bout de son nez (et les multiples rendez-vous qu’elle entraine) ne fait qu’accélérer le temps. Ce sera un coucou rapide, nous prendrons plus de temps ensemble l’année prochaine, c’est certain. Et même si tu es bien pressé, je saurais te capter avant que la transition ne se fasse. Je t’ai bien trop attendu pour que tu files ainsi entre mes mains, crois-moi !

Alors toi aussi repose-toi Octobre, égraine tes heures bien que les journées raccourcissent et grillons ensemble quelques châtaignes. Même un Tea chaï latte devant un film et dans un plaid si tu le souhaites.

Passez un bon début de semaines, on se retrouve mercredi pour un nouvel article !

Suivre:
Partager:

6 Commentaires

  1. Vannina
    3 octobre 2016 / 12 h 19 min

    Que voilà encore un bien joli texte,j’ai vraiment plaisir à te lire.

  2. Céline
    3 octobre 2016 / 13 h 34 min

    J’adore tes letters. C’est tellement bien écrit ! !
    Je m’y retrouve aussi, cet octobre tant attendu, enfin l’automne hourra ! Oh oui, les plaids, les tchaï tea latte, les feuilles mortes qui craquent et les belles couleurs de cette saison. Je trouve l’automne reposant, comme si la Terre se relâchait et se détendait.
    Bon mois d’octobre à toi/vous <3

  3. sunsiare
    3 octobre 2016 / 21 h 27 min

    Une très jolie déclaration,, pour une fille d’octobre cela me va droit au cœur, très belle plume et quel style comme je te le dis souvent mais pas comme d’habitude quand même

  4. 4 octobre 2016 / 17 h 45 min

    Tellement jolie plume
    J’adore l’automne
    Ca me réjouit tellement
    Les fleurs orangées
    Le thé chaud sous le plaid
    Les gâteaux au pain d’épice
    <3

  5. Guylaine
    9 octobre 2016 / 16 h 58 min

    Magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *