Menu & Search
Mille façons de porter son jeans – LEVI’S

Mille façons de porter son jeans – LEVI’S

(source photo @theyallhateus)

Retour au 19ème siècle. A cette époque, porter un jeans est inconcevable à moins d’être un travailleur manuel américain. Même s’il commence à se démocratiser au début du 20ème, il lui faudra attendre les années 50 pour connaitre une vraie popularité. Et encore ! Difficile, voir impossible de le porter lors d’une réunion professionnelle, ou -shocking- lors d’un dîner.

Pourquoi je vous raconte ça ? (Oui, pourquoi Jessica, dis-nous ?) (Pardon, c’est dimanche.)

Et bien parce qu’en regardant la vidéo de Levi’s® réalisée pour la sortie de son nouveau 501® CT, celle-ci nommée « Mille façons de porter son jeans« , m’a fait réaliser à quel point ce « rebut » mode avait su se tailler une place de choix dans nos armoires au point de dépasser le simple « basique », pour s’imposer en indispensable, amenant un second constat à savoir comment une pièce aussi décontractée, avec le don de se métamorphosée simplement au gré des associations qu’on lui offre.

Sans l’avoir connue (logique !), j’ai parfois la nostalgie d’une époque où les femmes et les hommes avaient un réel « chic », l’imagerie clichée du Paris d’avant, hautement élégant, hautement classique. Même si un certain style et une certaine classe subsiste encore, en comparaison, le « relâchement » est palpable et le jeans en est son égérie. C’est l’époque, c’est la modernité, c’est l’évolution, qui veulent cela. Certes, c’est vrai. Mais je suis un peu comme Owen Wilson dans « Minuit à Paris » sur ce côté mode, l’avant est source de rêvasserie ;-)

Simple test, observez les personnes que vous allez croiser tout au long d’une journée. Une bonne majorité portera un jeans. En 2015, je me  demande si, il existe, une seule armoire, où on n’en trouverait pas. Qu’il soit slim ou flare, boyfriend ou straight, used ou brut, notre attachement pour cette pièce si facile à vivre frôle l’addiction.

J’ai beau tenir ce discours sur le « relâchement », je n’en suis pas moins adepte. Ouvrez mon placard, décortiquez mes tenues au fil des posts. Des dizaines de bas et de pantalons ont beau s’entasser sur mes étagères, je dois bien passer six jours en jeans, dont 4 avec une version noire (info incroyable, je sais).

La facilité ? Et oui, encore et toujours. Difficile de se planter avec lui, n’importe quel autre vêtement / accessoire / imprimé peut s’accorder avec une simplicité désarmante. Difficile également de ne pas ressentir son confort, la liberté d’action et de mouvement qu’il procure.

En journée, en rendez-vous ou en soirée, ces skinny et ces modèles enduits, je les traine, je les use, et je les sors à tout bout de champ. Haute addiction je vous le disais ! Finalement, ce n’est pas une si grande surprise de voir s’afficher le denim en tendance phare du printemps – été 2015. D’ailleurs, je vous en reparlerais très bientôt dans un prochain post.

En attendant, dites-moi les filles, vous aussi vous êtes « jeans addict » ? Quelles sont vos mille façons de porter votre jeans ?

*BILLET RÉDIGÉ EN COLLABORATION AVEC LEVI’S*

0 Comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.