Le (fameux) Miracle Morning.

En partant des postulats suivants :
– j’aime dormir
– j’ai besoin de 8h par nuit pour “être bien”
– je ne suis pas du tout (mais du tout) du matin
le “Miracle Morning” semble, dans mon cas, totalement voué à l’échec. J’aurai certainement ri au nez de la personne qui me l’aurait proposé.

Et pourtant.

Revenons en arrière. Je travaille à mon compte depuis presque 10 ans. La légende veut que les freelance bénéficient d’une liberté totale. Ce qui est vrai… et totalement faux. Interrogez des freelance, 95% vous diront qu’ils travaillent bien plus que 8h par jour et sont loin de se “mettre une petite série / se faire un ciné / aller à la plage” sur les heures de bureau.

En tant que freelance, sur le papier toujours, il me serait largement possible de mettre un réveil à 9h ou de ne pas en mettre du tout. Et bien durant ces 10 années, cela ne m’est jamais arrivé. Réglée sur une vie “salariée”, je me suis toujours levée entre 7h et 7h30, histoire de garder un certain rythme.

Quel rapport avec le Miracle Morning vu l’horaire parfaitement normal ?
J’y arrive.

En novembre 2016, je suis devenue maman. Et ça change tout un enfant.
Plus de grasse matinée, plus de réveils à l’heure de son choix. On se lève quand il est réveillé point barre. J’ai l’immense chance d’avoir un petit garçon qui aime dormir et qui a très rapidement fait ses nuits. Problème : nous faisions chambre commune et lorsque le réveil sonnait pour nous… il sonnait pour lui aussi. Tout adorable qu’il soit, les débuts de journées ressemblaient plutôt au triptyque “Bras, biberon, jouons” que “Réveil en douceur, douche tranquille, thé fumant savouré devant une série”.

Mon fils a grandi, nous avons chacun notre espace depuis quelques mois, mais les réveils étaient toujours aussi agités et son énergie croissant, mes petits-déjeuners duraient approximativement 3 minutes. Je le répète, je ne suis absolument pas du matin.

Le matin est sacré, j’ai besoin de calme, de silence, de me réveiller en douceur et de prendre mon petit-déjeuner en toute tranquillité. Cette agitation ne faisait que donner le LA d’une journée similaire : agitée, chargée, mal-réveillée.

Et puis j’ai mis le réveil 1 heure plus tôt et ça a tout changé.

Une heure plus tôt, c’est une heure où mon fils dort encore. Une heure de calme avant la tempête, avant la double journée de maman qui bosse aussi à la maison, une heure pour prendre mon petit-déjeuner en lisant, ou en regardant une série. Une heure pour méditer, me poser, réfléchir, régler quelques mails l’esprit clair et sans être dérangée (par le téléphone, les coursiers, mon fils, mon chien…). Une heure qui me permet de me recentrer, d’être de meilleure humeur car j’ai pu m’accorder ce précieux temps, et qui change complètement la donne.

Pour être honnête, je n’ai pas lu le “The Miracle Morning“, j’en ai uniquement entendu parler et en connais les grandes lignes. Pour être encore plus honnête, je pensais que c’était complètement con de se lever encore plus tôt le matin pour faire pleins d’activités et s’épuiser avant même que la journée n’est commencée.

Comme quoi, on peut se tromper.

Cette heure (voir ces heures, mon fils étant devenue une marmotte) me sont réellement bénéfiques. Mieux, indispensables. Pour le moment, je n’ai pas cherché à créer une réelle routine ou à la compléter de diverses activités (comme le prône donc le bouquin). Je doute profondément d’entamer une séance de sport sur ce créneau par exemple. Néanmoins, agrémenter le tout en y incluant quelques occupations que je relègue au second plan, serait envisageable dans les prochains mois.

L’objectif étant de ne pas se donner d’objectifs justement. Profiter, se recentrer, démarrer la journée de façon positive et optimale, et que cela se répercute sur les heures suivantes, sur mon entourage aussi bien privé que professionnel, voici ce que j’avais envie de partager avec vous au sein de cette Editor’s Letter d’Octobre.

Qui connait (ou a lu) le Miracle Morning ?
Vous pratiquez ? Ou cela vous parait complètement incongru ?

Belle journée et à très vite sur About-a-Girl.com !


Journaliste. Créatrice de contenus. Fondatrice du blog "About-a-Girl.com" et de la marque de bijoux "23/NOVEMBRE".

  1. Lilouuuu

    11 octobre

    Je connais et j’aimerai bien tester mais je me lève déjà à 6 h pour les cours, je n’ai que 14 ans, un âge ou le sommeil est très important et pour être honnête, c’est vrai que si je veux prendre du temps pour moi, je peux, donc déjà que je dors pas beaucoup, voila voila ahah ! Mais je pense que pour les personnes dans la ” vie active ” cela peut être très bénéfique. ( perso la séance de sport le matin ça me motiverai trop ! Je me sens tellement mal sans sport. )
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
RETROUVEZ ABOUT A GIRL SUR INSTAGRAM