Editorial – Quelles pièces en velours choisir ?

Editorial – Quelles pièces en velours choisir ?

Etablissons, si vous le voulez bien, un lien entre la tenue de ce mardi, “Velours Vert“, cette matière désuète que j’affectionne tout particulièrement, et une question simple : quid du velours “de tous les jours” ? Question à laquelle on pourrait même ajouter : quelles pièces en velours choisir ?

Cet automne, en regardant les enseignes multiplier leurs propositions autour du velours, outre mon attrait, je me suis aussi (surtout) demandé s’il serait simple de porter du velours au quotidien.

Comme je vous le notais dans mon article de mardi, j’ai toujours associé cette matière aux fêtes de fin d’année et aux grandes occasions hivernales. En la matière (sans jeu de mots), je pense d’ailleurs avoir fait le tour en ayant respectivement porté : robes, vestes, hauts, pantalons et jupes. Quant il s’agissait de choisir ma tenue de réveillon, je finissais par opter pour une robe noire ou marine en velours. Qu’elle ait eu (ou non) des fioritures supplémentaires (je rappelle que j’étais petite), le velours l’emportait toujours ou presque.

Pourquoi cet attrait ?

Pour une fois, je peux facilement l’expliquer. Ne portant que peu de couleurs (ça aussi, vous le savez), le velours leur accorde une profondeur qu’on ne retrouve pas avec les autres tissus. Le vert est plus intense, le bordeaux plus profond. Ajoutez également l’aspect “chaleureux”, doux et “confortable”, mais aussi son histoire. Le velours m’évoque le Moyen-Age (oui, il y a plus glamour dit ainsi), les tenues bourgeoises (je vous ai parlais de mon délire salon tapissé / livre / feu de cheminée), les tenues d’apparats, les tenues “de grandes occasions”, on y revient !

Bref, cette matière désuète mérite pourtant ses lettres de noblesse et ce côté intérieur / extérieur enlacés me plait également énormément.

Alors pour en revenir à la question première, à savoir, le velours, tous les jours ? Et bien oui. J’ai décidé que, dans ma penderie, ça serait le festival du velours. Outre cette robe verte, j’ai également cédé aux sirènes d’un long manteau bordeaux que j’espère vous montrer prochainement, et d’une seconde robe verte. Mais aussi à un sac (tartan + velours : banco). L’idée étant, pour le porter facilement, de le “casser” avec des vêtements et accessoires complètement différents (du cuir, de la maille ample par exemple) pour éviter l’effet trop “soirée”.

Je pense d’ailleurs que le “crime” velours ne s’arrêtera pas là. C’est, à l’image du tartan, un incontournable et même si certaines pièces fortes peuvent donner à certains l’envie de commenter “Mais tu es sortie en robe de chambre ?”, l’essentiel demeure que cela vous plaise et que vous vous y sentiez à l’aise.

Tiens, je pense que cela est certainement ma révolution / révélation 2017 : être soi et se défaire du regard des autres.

Sur cette superbe phrase de conclusion qui enfonce les portes ouvertes, je vous laisse avec une petite sélection, qui devrait vous faire succomber tout autant que moi !

Passez une excellente fin de semaine et à très vite sur About a Girl !

Shopping Editorial – Le velours

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *