3 raisons d’acheter en seconde main

“Mais vous achetez vraiment vos chaussures d’occasion ?”

Cette remarque m’avait été faite par un journaliste qui s’intéressait justement à mon rapport aux vêtements, au shopping et à la consommation, pour un sujet sur les vide-dressing. Je lui confiais qu’au moins 90% des pièces de luxe dont j’étais l’heureuse propriétaire provenaient de vide-dressing ou de boutiques vintage / de seconde main.

“Même les chaussures ?”
“Oui, vraiment, même les chaussures.”

Devant son air pantois, je lui dévoilais alors les raisons qui me poussaient à consommer ainsi la mode et je lui expliquais aussi que “Occasion” ne rime pas avec “Délabrement”. Il n’est pas rare de croiser sur les vide-dressing (dont le mien !), des vêtements neufs encore étiquetés ou des paires de chaussures ayant jamais été portées, vendues 1/3 de leur prix d’origine.

Acheter en seconde main m’a permis de faire l’acquisition de bons nombres de pièces que je n’aurai jamais possédé autrement. Dépenser 4.000€ en boutique, pour un sac Chanel ? Je n’en ai ni les moyens ni même l’envie, la somme est bien trop folle pour que je ne la consacre pas à autre chose (au pif, un voyage au Japon, souvenez-vous !). Finalement, j’ai deux sacs Chanel et à eux deux, ils ne m’ont pas coûté le prix d’un neuf, bien qu’ils soient absolument impeccables.

Si vous doutez encore du bien-fondé de la chose, voici 3 raisons d’acheter en seconde main.

∴ Acquérir des pièces de luxe à moindre coût.
Attention, ne rêvez pas, vous n’aurez pas un sac Saint Laurent pour 30€ (ou alors c’est un faux), il vous en coûtera quand même un certain prix. Cependant, avec de la patience et du flair, vous trouverez certainement le modèle de vos rêves pouvant aller jusqu’à -50% de son prix. Meilleur exemple, mon Timeless (Chanel) acquis pour un prix modique vu sa valeur en boutique. Ce sac est presque aussi vieux que moi et était dans un état “pas mal”. Avec un peu d’huile de coude, soit une bonne crème nettoyante et du cirage spécial pour le cuir, il est redevenu comme neuf. Seul les finitions dorées portent les traces de son âge ce qui ne me gêne nullement, bien au contraire, il a encore plus de charme ainsi.

∴ Consommer moins, consommer mieux et autrement.
Globalement, nous avons tendance à effectuer un rapide turnover dans nos penderies. Ca ne nous plait plus ? Bah, c’est pas grave, ce top n’était qu’à 5€ lors des soldes. Allez hop, il dégage. Oui mais. Cette consommation déraisonnée est des plus nocive pour notre environnement. Je ne souligne même pas les conditions de travail permettant l’émergence de ces pièces… La fast-fashion est problématique sur plus d’un point. Attention, je ne jette la pierre à personne, je ne vous dis pas d’aller brûler tous vos vêtements / accessoires et de consommer équitable. J’achète toujours chez Mango ou Zara, mais dans des quantités bien (bien, bien) moindre. Acheter en seconde main, du luxe ou non, permet de donner une seconde vie à ces vêtements, d’optimiser son budget en faisant d’excellentes affaires… et ne fait aucun mal à la planète.

∴ Avoir des pièces uniques et/ou introuvables.
C’est la mode des baskets Vuitton / Fila / Balenciaga ? Vite, vite, tout le monde achète des baskets Vuitton / Fila / Balenciaga… Et on croise 200 personnes portant exactement le même modèle en même temps. Originalité ? On repassera. Autre avantage de la seconde main et/ou du vintage : trouver des pièces qui ne seront pas vues / portées à chaque coin de rue. Ou mettre enfin la main sur une pièce qui nous faisait rêver et qui a évidemment disparu des boutiques depuis. En bonne inconditionnelle de Chanel & du tartan, j’étais tombée en amour devant le sac Boy en velours rouge et tissu écossais. Je ne vous refais pas le topo sur le prix boutique -d’autant que ce dernier était issu d’une collection Métiers d’Art…- ce sac demeurait un rêve inaccessible. Les années se sont écoulées, et, un beau matin, il a fleuri sur Vestiaire Collective, dans un état excellent et à un prix nettement plus… tolérable (ne poussons pas le bouchon jusqu’à accessible). Je doute croiser une autre personne dans la rue avec ce sac. Ni même de le voir inonder les comptes Instagram les plus populaires. Il est “unique”.

Vous acheter également en seconde main ? Que ce soit des pièces de luxe ou des pièces plus simples ?

Si cet article vous a donné envie, je vous donne rendez-vous dans un prochain article pour quelques conseils afin de bien acheter en seconde main, histoire de ne pas se faire avoir, car oui, il y a quand même des “risques” -pour le luxe- et donc des petites choses à connaitre / vérifier en amont.

A très vite sur About-a-Girl.com !


Journaliste. Créatrice de contenus. Fondatrice du blog "About-a-Girl.com" et de la marque de bijoux "23/NOVEMBRE".

  1. Un article des plus intéressant et qui fait réfléchir sur la consommation d’aujourd’hui. J’achète de temps en temps en seconde main des pièces que je ne pourrais pas m’acheter en temps normal ou bien disparu des sites et j’en suis satisfaite autant que si je l’avais acheté neuf.
    bises
    http://katepinup.blogspot.fr

    • Jessica

      12 juin

      Oui c’est ça, la satisfaction demeure la même ! Autant se tourner vers la seconde main pour ces pièces-là !
      Bises

  2. Hello ma jolie !
    Super article, je suis justement en pleine hésitation et je ne sais pas vers quel site me tourner, donc merci pour le tuyau :)
    Tu as totalement raison.
    Gros bisous

    • Jessica

      12 juin

      Hello ma belle !
      Si tu as des questions, tu me fais un petit message :)
      Des gros bisous

  3. Manon Dnry

    5 juin

    Ma mère m’a traîné très tôt (en âge et en horaire!) dans les vide-greniers et j’y ai pris goût!! J’avoue que je ne suis pas peu fière d’équiper/décorer mon chez-moi à moindre coût et avec des choses qui ne viennent pas de chez Maison du monde (bien que je n’ai rien contre eux) et chez idem pour la mode!

    • Jessica

      12 juin

      C’est la meilleure façon d’avoir un intérieur unique ! Pour le moment, en terme de décoration, mes recherches ont été infructueuses, je suis bien plus chanceuse en mode ;))

  4. Agatano

    13 juin

    J’adore acheter et vendre en seconde main.
    Tout simplement parce que ça réduit considérablement mon budget shopping et me permet aussi de davantage changer, de me tromper également (si ça ne me va pas, j’aurais essayé et je le saurais à moindre frais, je n’ai qu’à revendre!).
    Et comme tu dis, c’est un tel plaisir de ne pas être totalement dans le flux des tendances.
    Je ne suis jamais aussi heureuse que lorsque je déniche une pièce sur laquelle je bavais sans pouvoir me l’offrir à bon prix, même des années après! Elle a encore plus de valeur, j’ai l’impression de découvrir un trésor et d’être la seule à le savoir XD
    Merci pour ce billet! C’est vrai que l’achat d’occasion rebute encore beaucoup de monde, j’ai du mal à comprendre pourquoi quand on voit les avantages que cela a (et les prix effarants que pratiquent les chaînes pour une qualité vraiment pas top…..).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
RETROUVEZ ABOUT A GIRL SUR INSTAGRAM