Menu & Search

Blog, shopping, style, conso, boulot… #1

Ces dernières semaines, je suis tombée sur de nombreux articles traitant des blogs en général, et des blogs mode en particulier. Certaines choses m’ont plu, d’autres m’ont crispé, et au final, me voici entrain de vous écrire un article (qui sera certainement une série d’article) qui me trottait dans la tête depuis plusieurs mois déjà. Pour tout vous dire, ma première ébauche remonte au mois de novembre et n’est restée qu’en forme de brouillon suite à la déferlante d’articles liée à l’expérience « Dead Fleurette ».

Après deux bonnes années à tenir ce blog, je pense avoir un peu de recul pour établir une sorte de bilan sur l’influence de celui-ci quand à mon rapport à la mode, au shopping, à la consommation, aux relations extérieures et même au boulot. Ceci est bien évidemment une vision personnelle basée sur mon expérience propre. Loin de moins l’envie ou l’idée d’analyser toute la blogosphère. Je laisse ce plaisir aux autres qui aiment lancer de l’huile sur le feu et tirer sur les blogs mode parce que c’est tendance d’en dire du mal.

Avant le blog et son début :
Lorsque j’ai démarré « About a Girl », j’avais 23 ans, j’avais quitté le nid familial depuis plus d’un an et j’étais employée de mairie avec un salaire (minable) tous les mois. Au début, je postais assez irrégulièrement et mes articles étaient plutôt des billets d’humeurs / critiques / avancée de mon roman, que des longs post à visée modesque. Ce n’est qu’au bout de plusieurs mois que j’ai franchis l’étape « Blog mode » en publiant une tenue par semaine. Ma « tenue du samedi » reflétait mon look de l’époque, assez adolescent / rock / rebelle qui en veut à la terre entière, avec des fringues que je trainais depuis le lycée. Loin de moi l’envie de devenir une « blogueuse star », ou une « fashion victime ». Je voulais simplement partager mon look et mon « style » (certes étrange et décalé).

Il faut savoir que le shopping a toujours été présent dans ma vie. Je n’ai pas subitement commencé à aimer les fringues le jour où j’ai ouvert le blog, je ne me suis pas non plus mise à courir les boutiques à la même époque. Gamine, ado, et même adulte, j’ai été élevée par une mère qui a travaillé dans des boutiques de luxe (chez Yves Saint Laurent entre autre), qui aime les sacs, les chaussures, les beaux vêtements et qui, à l’âge que j’ai aujourd’hui, claquait intégralement ses salaires à peine perçu dans des jolies pièces de créateurs. Le samedi était, chez moi, jour de sortie et de shopping. Nous faisions les boutiques (avec mon père qui a compris depuis longtemps qu’il ne fallait pas lutter), c’était un plaisir, c’était « normal », je ne revenais pas pour autant à chaque fois les bras chargés de paquets. Loin de là.

Bref, si le blog n’avait pas existé, cette habitude aurait perduré et personne n’aurait rien trouvé à redire. Sauf que voilà, un jour on monte un blog, on grandit, on change de vie, de style et d’envies. Les pantalons punk, les chaussettes rayées, les t-shirts de groupes que je portais ont commencé à me lasser. Je suis devenue « une femme », et même si l’envie de conserver un style plutôt « pratique et rock » était là, il fallait bien se résoudre à repenser mon armoire.

Pendant le blog :
J’ai progressivement fait basculé « About a Girl » dans une ligne éditoriale clairement « Mode » et plus seulement « Humeurs ». J’ai connu une période de quelques mois où j’ai dépensé des sommes folles et indécentes en shopping. Que ce soit par envie, par « consolation », par attrait de la nouveauté, par peur de n’avoir rien d’intéressant à vous montrer, et de ne pas arriver à « suivre le rythme ». Bloguer m’a fait perdre mes repères et un certain sens des réalités. Pendant un temps seulement et heureusement. Le temps de remettre les idées au clair et de trouver mon rythme de croisière. J’ai toujours connu des moments d’amour pour les fringues suivit de dégoût. Une overdose parfois amplifiée à force de lire des blogs, je le conçois. Je peux rester plusieurs mois sans rien acheter et craquer complètement en une semaine tout mon budget. C’est ainsi, c’est au coup de coeur, au gré des envies et surtout avec l’aide des soldes qui sont à chaque fois le meilleur moment pour se renouveler sans se ruiner. A présent, je fais des listes, fixe un budget clair et précis (et décent).  Je ne m’éparpille plus et je m’en porte très bien.

Ma relation au blog et au shopping s’est « assainie ». Ce qui est moins évident, c’est le rapport « blog / entourage ». Pour certaines personnes que je fréquentais (juste avant de me faire lyncher), je suis devenue une décérébrée totale. D’un seul coup, j’ai perdu toute crédibilité et je suis devenue une pauvre imbécile qui ne sait rien faire d’autre que dépenser du pognon tous les jours en fringues, ne parle que de ça et n’a que son placard qui compte dans sa vie. Que je sois journaliste, que j’ai écris un roman, mon intérêt pour la littérature ou l’Histoire ou tout autre chose « intelligente », tout ça a été balayé d’un seul coup par le simple fait que, ça y est, j’étais estampillé « Blogueuse Mode ». Le cliché est lourd, fait mal et pousse à la réflexion. Alors forcément, dans la vie online, il est très facile de penser qu’une blogueuse mode n’a rien d’autre dans sa vie que son blog, ses fringues et passent plus de temps sa Black Card entre les dents, et iPhone à l’oreiller pour négocier avec son banquier.

Cependant que ce soit ces personnes là ou même vous lectrices, qui peut dire à part moi, de quand date telle pièce, quand elle est apparue dans ma vie, comment je l’ai payé, si on me l’a offert (pas par sponso j’entend) ? Il y a quelques mois, une personne m’a violemment jugé sur mes « achats ». Par A+B je lui ai montré (prouvé) que sur les 3/4 des posts qu’elle accusait, tout avait déjà été montré, porté et reporté sur le blog. Une pièce qui apparait « neuve » ici, ne l’ait pas forcément dans mon armoire. A savoir que je la porte peut-être depuis des mois ou années et que d’un coup, je décide de vous la montrer. Bloguer oui, s’endetter non. Jusqu’à preuve du contraire, l’homme qui partage ma vie n’a rien trouvé à redire sur mes « dépenses de centaines d’euros quotidiennement » comme le voulait la rumeur qui courait parmi mes « copines ».

Montrer ou non ? Céder ou pas ?
Dois-je cacher que j’ai cédé aux sirènes des baskets Isabel Marant (par exemple) parce qu’elles sont hors de prix, qu’elles sont tendance, que je vais m’attirer la jalousie et les foudres de certaines connaissances ? J’ai choisi de continuer à vous montrer ce qu’il y a dans mes placards de vieux ou de neuf sans penser à tout ces détails. Déjà parce qu’un blog n’est pas fait pour se prendre la tête, parce que je ne vous montrer qu’un aspect de ma vie, l’aspect futile, superficiel, et que je préfère bloguer léger plutôt que d’autres sujets plus lourds qui me touchent ou m’ont touché, et parce que je n’ai pas envie de ne pas porter quelque chose sous prétexte que pour le coup, il a fait le tour de la blogo.

Je lis que « les blogs modes sont devenus uniformes, que toutes les filles (ou presque) ont le même style, les mêmes envies au même moment ». Je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec cela. Je suis également lassée de voir le même article sponsorisé sur 15 blogs différents, ou le même engouement au même moment pour tel ou tel truc. D’un autre côté, j’ai pu « participé » à ça avec quelques pièces. Cependant j’essaie de rester assez fidèle à celle que j’étais au départ. Je porte toujours du noir, des clous, des slims, des rangers et des baskets. Bref, les tendances glissent généralement sur moi. Bien sûr j’y pioche des choses qui me plaisent et peuvent me correspondre, je vais pas tout rejeter pas tout en bloc non plus. Chacun est libre de faire son tri et d’essayer de dénicher des blogs par forcément connu mais qui sont bien plus agréables à lire que d’autres souvent promu comme le « top du must du best ».

A l’orée des 3 ans :
En juillet 2012, About a Girl passera les 3 ans d’existence. A 26 ans (ok dans 6 jours), avec des moyens, un métier et des envies différents de mes débuts, je tente de faire évoluer toute cette machine dans le « bon sens ». Pour certaines d’entre vous, mes dépenses sont exorbitantes, pour d’autres ce n’est « rien ». Mes achats, la publication de nouveautés vous paraissent trop fréquents ou ne vous étonnent pas. Tout dépend du vécu, de l’approche au shopping, des moyens ou même de l’âge de chacune d’entre vous. Le tout est de se rappeler d’un blog mode n’est pas le reflet parfait d’une vie et d’une personne, mais qu’une parcelle infime de ce qu’elle fait / est.

En espérant ne pas vous avoir perdu en route, je continuerai certainement cette série de post avec le fameux « Blogueuse Mode / journaliste ? » qui me concerne directement.

13 Comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. 9 ans ago

    C’est vraiment un plaisir de te lire! Tu as su poser des mots sur ce que je ressens parfois aussi !
    des bisous

  2. 9 ans ago

    Salut,

    Je crois que c’est la première fois que je laisse un commentaire chez toi mais je te lis pourtant régulièrement car j’aime la simplicité de ton blog.
    Tu es sans prétention et ce que tu viens d’écrire confirme bien ce qui se dégage de ton blog.
    Ça fait du bien de faire des mises au point comme ça de temps en temps !

    A part ça, tu as écrit un roman, j’ai bien compris ? Je suis intriguée !

  3. 9 ans ago

    ton article m’a beaucoup touchée. c’est vrai qu’on a tendance à penser que la blogueuse mode ne vit que pour son blog et est totalement superficielle. Heureusement que nous avons des vies à côté !! Ce n’est pas rien de rappeler que la blogo, malgré les jolies rencontres qu’on y fait, c’est du virtuel.
    N’empêche que c’est quand-même une part de soi, et c’est sympa de voir un peu l’évolution de ton état d’esprit depuis le début. Reste toi-même, pour moi tu ne fais pas partie des blogueuses qui portent toutes la même chose au même moment !

  4. mademoiselle.audrey
    9 ans ago

    C’est toujours un plaisir de te lire car c’est toujours bien écrit et tu n’en rajoutes pas des tonnes, on ressent la sincérité dans tes écrits
    Joli bilan, je te rejoins sur quelques points et j’ai hâte de lire la suite :)

  5. 9 ans ago

    J’ai lu cet article bien attentivement ma belle, et je n’ai qu’une chose à te dire: BRAVO !
    Tu as remarquablement bien éclaircie les choses aux gens qui ont des critiques, des aprioris sur les blogs mode ! Merci de prouver que nous avons une vie à côté de ça et que nous ne plantons pas la tente devant les magasins !
    De plus, il est superbement bien écrit !
    Encore bravo <3
    des bisous,

    Lola
    http://www.chicandclothes.blogspot.com

  6. Estelle
    9 ans ago

    Salut,

    J’aime vraiment tout ce que tu dis, c’est vrai que dans le monde des blogs il y a de tout mais personnellement je trouve que tu es quelqu’un de simple et que tu es bien dans tes vêtements :) ! Je pense que tant qu’on est bien avec ses dépenses et qu’on ne ruine pas on a le droit de faire ce qu’on veut de notre argent car après tout on travail pour le gagner à ce que je sache.
    Je suis ton blog depuis un moment sans forcement y avoir mis de commentaires mais simplement pour le plaisir de regarder ! J’ai ouvert mon blog il y a peu de temps et c’est vrai que je suis contente de rencontrer des gens sincères comme toi. Reste toi même car c’est comme ça qu’on est le mieux et temps pi si on perd des gens en route ils ne méritaient peut-être pas d’être dans nos vie :)

    Des bisous <3

    • 9 ans ago

      @ Elza : Merci beaucoup miss, je suis contente que tu t’y sois retrouvée. Des bisous

      @ Céline : Que te dire si ce n’est un grand merci pour ton commentaire ? :) Je suis ravie de voir que ce que j’essaie de faire passer, passe réellement dans ce que je post ici. Oui ! J’ai écris un roman, « About a Girl ». C’est suite à celui-ci que le blog a été créé (et voilà pourquoi il porte ce nom). Il a été publié aux Editions Kirographaires. Malheureusement, j’ai du mettre fin à mon contrat avec cet éditeur qui s’est révélé être très très mauvais à publier correctement un texte et n’a fait aucune promotion. Plus doué pour le silence que mettre en lumière ses auteurs…. Peut-être qu’un jour, ce texte reverra le jour !

      @ 100pour100soie : Les rencontres virtuelles peuvent déboucher sur de véritables amitiés qui deviennent « réelles » :) C’est très gentil en tout cas, j’essaie de ne pas vous ennuyer ou « moutonner » ;)

      @ Audrey : Merciiiiii ;) Finalement je ne l’ai pas écrit que pour toi cet article ;)

      @ Lola : Ma belle, merci. Pour ton commentaire, pour ton tweet. La mode c’est « superficiel » et du coup, les personnes qui aiment ça ou juste les fringues, reçoivent le même adjectif. C’est bien dommage. Mais tant pis pour ces personnes si leur esprit est trop plein de préjugé. Je respecte que certain(e)s dépensent des sommes folles en clopes par exemple, alors elles peuvent faire de même avec les vêtements. Chacun trouve midi à sa porte. Des bisous !

      @ Estelle : Merci ! Exactement. On fait ce qu’on veut avec son argent. Ca dérange qui franchement que je puisse acheter des vêtements ? Personne. Je dépense sûrement plus en bouquins mais là comme c’est « intelligent », personne ne trouve rien à redire ! Comme tu dis, si on perd des gens en route, c’est qu’ils n’avaient pas à être dans nos vies ;) Bisous miss et bonne chance pour ton blog !

  7. Emma
    9 ans ago

    Je viens presque quotidiennement ici pour une simplicité qui se dégage dans ton style (vestimentaire et écriture!)
    Je ne comprendrais jamais ces attaques sur le mode de vie des autres et même si tu étais une fille superficielle qui claquait des millions tous les jours en shopping j’ai envie de dire « et alors?!?! » si tu peux te le permettre et que tu en as envie c’est ta vie non?
    Grrrrr cette facilité à juger les gens c’est insupportable en tous cas j’adore ton blog et je te souhaite une excellente continuation car c’est un plaisir de lire!

  8. 9 ans ago

    Persévère et reste comme tu es :) Tu mérites de réussir et de faire ce que tu aimes alors ne t’occupe pas ce que les autres disent !
    xoxo

  9. Melba (mél)
    9 ans ago

    Salut salut

    pour la première fois je regarde ton blog et je tombe sur cet un article.
    et j’aime ce que tu as écris, j’aime ta sincérité.
    personnellement j ai arrêté le côté mode de mon blog, j’en ai meme ouvert un nouveau pour passer à autre chose
    j’ai été malheureusement écoeuré par la blogosphère (fringues à outrance, voir la meme chose partout, sponsor à gogo) et je me suis partie, dans mes dépenses et dans mon style de base
    si celà t interesse je te laisse lire mes quelques articles pour argumenter ce que je te dis :)
    je passerais souvent par ici maintenant pour lire tes articles
    A bientot j espere
    mél.

  10. 9 ans ago

    Salut,
    Je decouvre ton blog mais particulierement cet article qui est si bien ecrit. Vraiment bravo c’est un tres belle article.
    J’ai vu sur twitter un message de « The brunette » donc je te souhaite un tres bel anniversaire
    Bisous bisous
    Yuli

  11. 9 ans ago

    J’ai lu ton article en entier, sans en perdre une miette, et je dois dire que j’ai été captivée. Tu as une façon d’écrire simple et sans chichi, et ce que tu dis est vrai ! Merci pour cet article plein de fraîcheur !

    Marie

    • 9 ans ago

      Merci beaucoup Marie pour ton message ! Je suis touchée par ton commentaire :) A très bientôt !