Que penser du challenge Remove So Shape & des Smart Food ?

Que penser du challenge Remove So Shape & des Smart Food ?

Préambule : Il n’est jamais simple de rédiger ce genre d’article de peur de faire passer le “mauvais” message. Comprenez que, dans ce qui va suivre, je vous parle de mon expérience et de mon ressenti quant à mon changement physique mais aussi des résolutions prises pour améliorer ce point. So Shape s’étant révélé un moyen très utile, je me propose de revenir sur celui-ci afin de vous apporter peut être des réponses aux questions que vous vous posez si vous envisagez vous aussi d’essayer.

(Cet article sera long, autant prévenir en amont).

Il y a quasiment un an, j’achevais ma grossesse avec une bonne quinzaine de kilos supplémentaires. Chose tout à fait normale quand on attend un enfant, bien que le corps médical pourra vous dire le contraire (je vous passe les horreurs entendues au sujet de ma silhouette en provenance des médecins…). Certaines prendront moins, d’autres prendront plus, le tout est que mère et enfant soient en bonne santé. Cette prise de poids ne m’a évidemment pas effrayée, je n’ai absolument pas essayé de la freiner (ou pire, de perdre des kilos), je n’ai pas non plus versé dans l’excès sous prétexte que “allons-y gaiement, on verra plus tard.”

Reste qu’une fois mon fils né et les premiers mois passés, les kilos demeurent. Là encore, certaines auront la “chance” de perdre tout très rapidement, d’autres verront les kilos s’envoler plus lentement et d’autres encore devront redoubler d’efforts pour perdre le poids pris pendant la grossesse. Le tout est de trouver ou retrouver un physique dans lequel on se sent bien / s’apprécie.

Je ne suis pas adepte de la junk food, des choses sucrées et des sodas en général. Je ne dirais pas que je mange parfaitement, mais mon alimentation est relativement saine. Sans faire d’effort particulier, dix mois après mon accouchement, j’ai quasiment retrouvé mon poids d’avant grossesse. A 2/3 kilos près. Ces fameux kilos qui, en général, s’accrochent et ne veulent pas disparaitre.

Je ne vais pas vous mentir : je ne fais pas de sport. Je ne peux donc pas compter là-dessus pour achever ce délestage (et je n’arrive vraiment pas à m’y mettre, le déclic ne s’est toujours pas produit). Il serait bon de se dire que dans 3/4 mois j’aurais certainement perdu ces 2/3 derniers kilos. Mais je me connais, je sais que ça ne sera pas le cas, car bien que mon alimentation soit, comme je l’ai dis plus haut, relativement saine, je sais que depuis plusieurs années je traine un “problème” : je ne sais absolument pas me servir une assiette correcte.

Autrement dit, je sais que je mange bien plus que je ne dépense d’énergie au quotidien. Le meilleur exemple ? Les deux plats de pâtes AVANT d’aller me coucher. J’ai beau en être consciente, je persiste dans mes habitudes et ce n’est pas la faim mais la gourmandise qui me dicte la portion que je me sers.

Cette mauvaise habitude alimentaire que j’essaie de modifier est fatale pour la perte de ces derniers kilos. Aussi, ne portant guère dans mon coeur les cures de jus et autres régimes type “soupe de chou”, “une pomme pendant 1 semaine”, “que du raisin à chaque repas”, j’étais curieuse de découvrir quelle alternative proposait So Shape.

Les résultats seront différents selon chacune, selon que vous pratiquiez ou non une activité physique, que vous soyez complètement sédentaire ou nettement plus active. Je n’ai pas honte de mon corps, j’aimerai juste, à quelques semaines de mon mariage, me sentir plus à l’aise dans ma robe et -globalement- dans mes vêtements “d’avant”.

so shape, perdre du poids so shape, so shape challenge, so shape berlingots, avis so shape, so shape ça marche, berlingots sucrés so shape

+ Le challenge “Remove” So Shape

Pour voir un résultat plus “poussé”, j’ai opté pour le challenge “Remove” de 14 jours. Celui-ci se présente sous la forme de berlingots repas, sucrés et salés, à déguster matin et soir. Durant deux semaines, mes petits-déjeuners se sont composés d’un berlingot frappé (chocolat ou framboise ou spéculoos) et d’un dîner avec un berlingot salé (pâtes fromage, pâtes pistou), le repas du midi étant libre. Evidemment, l’idée est de ne pas “compenser” le midi en se jetant sur tout et n’importe quoi, mais de conserver une alimentation normale et équilibrée. Dans mon cas, mon challenge était surtout de veiller à avoir un déjeuner proportionnel à l’activité du jour (= vivre derrière un écran).

Quid de l’organisation des repas ?
Première réaction : je vais avoir faim, non ? Réponse : oui… puis non. Les premiers jours sont toujours particuliers, surtout quand vous êtes habituées à manger bien plus que votre corps en a besoin. Progressivement, la sensation de faim et de satiété sont revenues. Le berlingot matinal me calait (au point de ne pas toujours le terminer) et me permettait de tenir jusqu’à midi sans problème (pour info, je petit-déjeune à 7h30). Ce fut un peu plus compliqué avec celui du soir. En général, c’est sur ce repas précisément que je fais des excès. Le berlingot représente un petit bol, très vite avalé. Il est possible de prendre des “à côtés” (une liste indicative est disponible dans le livret joints aux berlingots), cependant j’ai préféré ne pas y avoir recours, sachant pertinemment que cela aurait démarré gentiment puis que j’aurai fini par manger -en plus du berlingot- un repas complet.

Quid du goût ?
Voici l’épineux problème : est-ce que ce sera bon ? Est-ce que la poudre diluée dans l’eau aura un goût de poudre ou un goût artificiel de chocolat ? Point important : il faut bien mélanger. Vraiment. Allez-y à fond. Cela évite justement les désagréments. Bonne surprise, les goûts sont loin d’être artificiels, mieux, ils sont savoureux. On retrouve pleinement les parfums sans que cela ne soit écoeurant (ce qui aurait pu être le cas !) et on oublie complètement qu’on boit un berlingot. Petite préférence pour les versions frappées à réaliser avec des glaçons, notamment celui au chocolat (comme quoi !). Quant aux pâtes… Bien sur vous n’allez pas avoir un plat de spaghetti dans votre assiette. Néanmoins, il y a de petites pâtes qui gonflent avec la cuisson et vous permettent de déguster un très bon ersatz (mention spéciale pour celles au fromage) sans le même apport calorique.

perdre du poids so shape, so shape challenge, so shape berlingots, avis so shape, so shape ça marche, pâtes so shape, goûts so shape, berlingots salés so shape

Les + : la facilité de préparation, la personnalisation du challenge avec 6 goûts pour varier et ne pas se lasser, la possibilité de se reconnecter avec sa sensation de satiété et de connaitre “le juste milieu”, la perte de poids évidemment (-3 kilos sur la balance pour ma part).

Les – : il faut de la volonté pour éviter les écarts les premiers jours. Le rythme se prend rapidement mais cela peut être frustrant. Si l’idée de “boire” vos repas vous gêne, optez pour les pâtes, mettez un chouilla moins d’eau que préconisé, faites chauffer à la casserole et vous aurez un repas solide. Si vous ne vous sentez pas de faire 14 jours à de challenge, il existe une version 5 jours (et une version de 28 jours également !).

Et après ?

Evidemment, l’idée est de poursuivre une alimentation saine, correcte et modérée. Pour ma part, le challenge m’a permis -une fois de plus- de prendre conscience de mes excès en terme de portions et je veille à composer des assiettes de taille normale, surtout les jours où je sais que mon activité physique frôlera le néant (N.B : me bouger plus, bien plus). Je n’ai pas repris de poids, je pense que cela ne tient maintenant qu’à moi. Pour m’y aider, j’ai également testé les Smart Food.

perdre du poids so shape, so shape challenge, so shape berlingots, avis so shape, so shape ça marche, muesli so shape, pancakes so shape, muffins so shape, smart food so shape

+ Les Smart Food So Shape

Rien à voir avec les berlingots, les Smart Food sont là pour aider à réaliser des petits-déjeuners corrects et gourmands. Muesli avec pépites de chocolat ou muesli fruits rouges, muffins à la vanille ou au chocolat, pancakes… Quand apparaissent ces choix, il y a de quoi être dubitatif ! Pourtant ces derniers sont conçus “sainement” (comprenez sans excès de sucre ou sans sucre du tout), sans graisses, sans gluten et sans lactose. Sans goût ? Pas du tout. Comme je vous le notais plus haut, j’ai beaucoup de mal avec le sucre, un simple carré de chocolat m’écoeure. Le muesli n’a jamais eu mes faveurs (globalement les céréales), d’autant que je ne consomme pas de lait de vache et que je tolère relativement mal le gluten. Ce fut une vraie belle découverte, que ce soit les muesli, les muffin ou les pancakes, et j’ai -enfin- pu prendre d’agréables petits-déjeuners (autre que de la brioche) sans me compliquer la vie.

Les + : la préparation ultra-rapide et sans aucun autre ingrédient nécessaire (il vous faut juste la préparation So Shape et de l’eau !), le goût, l’absence de sucre et autres composants parfois problématiques, la capacité des paquets, la possibilité de les recevoir en “box” et de composer celle-ci comme vous le souhaitez.

+ Globalement

Ce que j’en retiens, c’est que le challenge So Shape peut être un excellent moyen de démarrer une “reprise en main” alimentaire, notamment (surtout) pour aider à reprendre conscience des portions que l’on se sert. Cela vous permettra de vous sentir peut être plus à l’aise dans vos vêtements, moins “gonflée” et de vous donner ce petit “coup de pied” où vous savez pour poursuivre sur la voie d’une alimentation saine et équilibrée. Évidemment, ce n’est pas dans le but de vous nourrir de berlingots ad vitae eternam !

So Shape m’a permis de “peaufiner” et me réconcilier avec ma silhouette qui ne sera jamais celle d’avant, mais me convient parfaitement telle qu’elle est actuellement. Le but, une fois encore, n’était pas de me priver ni de m’amincir à outrance, juste de faire disparaitre quelques kilos de grossesse réticents, d’atteindre mon poids de forme et de réajuster mes portions.

Si essayer un challenge So Shape vous tente, le code “PERSOJESSICA” vous offre la personnalisation des goûts et si vous souhaitez découvrir les Smart Food, les frais de livraison sont gratuits avec “SFJESSICA“.

L’une d’entre vous a-t-elle déjà testé So Shape ? Je serais curieuse de connaitre votre avis sur le sujet !
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires.

Passez une excellente journée et à la semaine prochaine sur About a Girl !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager:

1 Commentaire

  1. tallulah06
    3 octobre 2017 / 18 h 40 min

    je connais bien, j’ai fait plusieurs cures. J’aime beaucoup de gouts sucrés pas les salés, à part les pates bolos, le reste est pas bon.
    Je suis une bonne mangeuse mais ça cale très bien. ça m’a permis de perdre 10 kilos, et à chaque fois que je reprends un peu (vacances d”été aie aie aie) je refais une cure. L’effet sur la silhouette est remarquable, même plus que les kilos sur la balance.
    Le muesli je suis pas fan, c’est cher, chimique , autant prendre du vrai muesli et du fromage blanc pour les proteines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *